Le mot du Pésident - Mario ROSSI

Retour vers le passé
 
Depuis des années, l’idée m’était venue de mettre en valeur tous ces vieux articles pour le bonheur des anciens qui sont encore de ce monde, car malheureusement certains nous ont quitté et mon équipe a toujours une pensée pour eux, c’est chose faite grâce à tous mes dossiers conservés depuis des dizaines d’années pleins de poussière et le résultat est là.
 
            Avoir entre 15 et 20 ans et aimer faire de la moto (à l’époque tout était plus facile) chacun dans son coin puis le samedi, se retrouvait une bonne dizaine chez notre ami Roger qui tenait le bar des sports et là, on parlait de moteurs, de mobylettes et de vieilles motos, comme des Peugeot , Moto confort, Motobècane, Puch et bien d’autres comme des Java ou Zundap, chacun en avait une en plus de nos Flandria, Malagutti, Super strada, chacun vantant la sienne.
 
            Un beau jour un certain assureur que tous connaissaient pour son talent et qui avait été un des précurseurs du 1er moto-cross des capucins en 1951,  nous demanda de se rencontrer dans une salle de la mairie, tout parti de là.
 
Tous les dimanches des années 62-63, l’équipe de joyeux lurons se retrouvait sur le terrain de Gobessart, pas encore tracé, ni enregistré, mais entre-temps on organisé des Gimkana (Ensemble d'épreuves à moto, où les concurrents doivent parcourir un itinéraire componsé de chicanes et d'embûches) sur la place des Moines et du Sahara.
 
La machine était lancée, le club fut créé et la première organisation connut un grand succès. En regardant ces photos, j’éprouve un pincement au cœur en pensant que toute ma vie aura été consacrée à la moto, mais que de bons souvenirs, de nombreuses anecdotes et toujours une équipe de jeunes bien soudée.

Viennent ensuite les années internationales ou les meilleurs Français et étrangers participaient à notre cross très réputé.
 
            A l’entrainement, très rare été les pilotes qui arrivaient à monter les grandes côtes, on arrivait vers le milieu et on redescendait, c’est  alors que l’idée de bétonner la montée est venue et avec notre ami HUTMACHER entrepreneur de maçonnerie, pelles, pioches et bétonnières, toute l’équipe se mit au labeur et cela fut un succès, les spectateurs se pressaient de venir voir les montées en béton où en fonction du temps, il était relativement impossible de la monter.
 
Je souhaite également au nom de tous rendre un grand hommage à un MONSIEUR sous le nom de Maxime BOURCHETTE, fédérateur du club et grand homme.
 
 
Bonne lecture et à bientôt

25 mars 1951 - création du g.m.a.c.l


Ce 25 mars 1951, sous l'impulsion de Maxime BOURCHETTE alors conseiller municipal à la commune de Saint-Mihiel, fut aprouvé lors de cette première reunion la création d'un club regroupant plusieurs motocyclistes. Ainsi la belle aventure commenca avec également la constitution du bureau. A cette époque, la cotisation au club était de 100 francs (anciens).
 
Quelques mois plus tard, le 1er juillet exactement, tous les membres ont voté à l'unanimité que le club se dénomerait "Groupement Motocycliste de l'Automobile Club Lorrain - Section de St-Mihiel".

première manifestation du g.m.a.c.l

Le 20 juillet 1951, une mise au point des épreuves qui allaient se dérouler dans les jours à venir était faite avec les précisions suivantes :
- 22 juillet 1951 : Gymkana Martini-rossi.
- 29 juillet 1951: Grand match de Moto-ball.
- 9 septembre 1951: Moto-cross des Capucins.
 
Le terrain de Gobessart n'était pas encore le lieu dont tout le monde connait aujourd'hui, la première course s'est déroulée à La promenade des Capucins sur les hauteurs de la ville de Saint-Mihiel.
 
 

1952 - 1ère assemblée générale

Cette première assemblée générale du 8 avril 1952 aura permis de renouveler les membres du bureau, d'effectuer un compte rendu moral sur les manifestations et de faire un point financier.
 
A l'ordre du jour est apparu plusieurs types de compétion : MATCH DE MOTO-BALL , MOTO-CROSS, LE BIDON D'UN LITRE (expliquation).
 
Le bidon d'un litre : la régle était simple, chaque pilote se voyait attribué un bidon d'un litre d'essence et pas plus, puis ils devaient effectuer un ou plusieurs tour d'un parcours tracé dans les rues de St-Mihiel. Ensuite un jury controlé à l'arrivée la quatité d'essence restante et le pilote qui avait le plus d'essence remportait l'épreuve.
 
Faites un tour sur les quelques images scannées du précieux livre qui retrace l'histoire du club ci-dessous.  
 
 

1968 - 5ème moto-cross piste de Gobessart

Ce cinquième moto-cross de Saint-Mihiel connaissait déjà un franc succès auprès des spectacteurs venus nombreux pour voir évoluer les champions de l'époque, qu'il soit Francais ou étranger.

1970 - Le premier moto-cross international

BIASIA Jacques, un nom dans la course, ce pilote du MC Saint-Mihiel se démarquait déjà dans sa catégorie sur une 250 Montesa.
Le moto-club avait déjà un bel esprit d'équipe et comptait dans ses rangs des bénévoles comme Maxime BOURCHETTE (Président), Michel GENTER, Gérard LALEVEE, Jean RONFLET, André DRENERI, Pierre BARSACQ, Jean-Francois GILLE, Michel ANCELIN et Mario ROSSI.

1971 - 6000 spectateurs

Deuxième international au MC Saint-Mihiel et près de 6000 spectateurs pour l'époque, un long chemin attend le Groupement Motocycliste de l'Automobile Club Lorrain. Cette seconde année attire pas moins de 11 nations avec Jacques BIASIA en inter sur une CZ 71, Claude LEBLANC sur une Maico et Jean-michel BRIX sur une Montesa dans la catégorie National 250.
La piste prend des proportions à la hauteur de la manifestation, 1852 mètres de longueur avec la création du "Saut de rivière", "Trou du diable" et de plusieurs "Tremplins".

1972 - International 250 / 500

Ca continue avec un plateau de pilote venu de 11 nations différentes avec également des pilotes Francais de la région comme Michel COSTICH.

1973 - Moto-cross de prestige


Un moto-cross international de prestige qui regroupa 73 pilotes avec notamment l'Allemand SCHUTZ quatrième mondial, l'Anglais ALLEN Norman, le Norvègien KRISTOFFERSEN Jan ou encore le Verdunois BRIARD joel.
En Nationale 250, il y avait BRIX Jean-michel du MC Saint-Mihiel ou encore dans la catégorie Espoir NOWAK Patrice et Jean-claude, et GERVAISE Jean-maurice tous membre du MC St-Mihiel.
Cette année encore, près de 6000 spectateurs auront fait le déplacement pour vibrer au son des motos.
N'oublions pas la remise de la médaille de bronze à Mr GENTER Michel pour les années de travail.

1974 - Joel ROBERT SIX FOIS CHAMPION DU MONDE

Un joli millésime cette année avec la participation d'un grand de l'époque, le Belge Joel ROBERT. Le moto-club organisa comme aujourd'hui des ouvertures du circuit aux entrainements.
A noter également que le MC Saint-Mihiel était organisateur d'un troisième rassemblement international motocycliste à Saint-Mihiel durant un week-end.

1975 - Un joli plateau Francais

Evidemment la liste des pilotes internationaux engagés pour cette belle épreuve était remarquable, mais il faut souligner également les grands noms Francais présent en cette année 1975. Il y avait COMBES Michel quatrième mondial en 1974, le Meusein NEIMER Christian qualifié pour les championnats du monde et champion de France 125 et 175 cm3, ou encore PICARD Thierry sans oublié KNEIP Arno baptisé "La vedette de Gobessart".

1976 - Année brulante


1976, année de la sécheresse dans toute la France,  et année chaude dans le moto-cross, en voir les images il n'y avait pas de système d'arrosage de la piste et le moto-cross était du moto-cross.
Cette année, trois catégories étaient présentes, le championnat de Lorraine 500, le championnat de France 125 et le traditionnel championnat International 500 avec de nombreux pilotes. A cette époque, sur certaines épreuves, le départ était donné sur deux lignes en raison du grand nombre de participants.
En prime pour cette année, une vingtaine de photos du tracé de l'époque.

1977 - De la neige et de la boue

Traditionnel pour le week-end de Pâques comme tout le monde sait, froid, humidité synonyme de boue sur le circuit avec ses galères. Toujours du beau monde en inter avec Joël ROBERT évidemment mais aussi une épreuve supplémentaire : une course interligue 125cm³. Présent pour représenter la ligue de Lorraine, 5 pilotes, GERVAISE, GLAUDA, HITTINGER, LEFEVRE et HERMAND.


1978 - Pluie et boue

Encore une année sous la pluie, ce n'est pas la chaleur et la poussière de 1976, une belle manifestation qui avait rassemblée près de 4000 fans.

1979 - 115 pilotes engagés

Une centaine de pilotes engagés toutes catégories confondues, un plateau réunnissant de grands pilotes internationnaux et Francais.
Une innovation cette année, lors de la manifestation, avait eu lieux les sélections pour le championnat de Lorraine avec 70 coureurs en lice.

1980 - 20 ans déjà

20 années se sont écoulées, la piste de Gobessart aura vu passer de nombreux champions internationaux et Francais également, la piste a été améliorée d'année en année avec un engouement des bénévoles sans relache.


1981 - Un Sammiellois dans la course - Alain WILLIE


Encore de belles courses pour cette année 1981.


1982 - Du changement sur le terrain de Gobessart


Beaucoup de travaux en ce début des années 80, la piste est élargie à 5m et sa longueur avoisine les 2300 mètres, le parc coureur est déplacé vers l'entrée du moto-club, fini le camping près de la départementale au bout du terrain coté Apremont-la-Foret. Le circuit s'est agrandi après le "Trou du diable" pour s'aventurer dans les bois, et enfin , le départ qui se déplace également.
Coté course, les inter toujours présent attirent près de 5000 spectateurs.


1983 - Plateau de vedette et des lorrains en force

Comme à son habitude, le club ne cesse de faire évoluer la piste pour une meilleur sécurité des pilotes et des spectateurs, une meilleur vue et des sauts à la pelle qui promettront un spectacle garanti à ses fans.
Des noms comme SCHOEFFLER, KAUDERER, BRABANT, MAUD, PERRIN et bien encore GERVAISE, NEIMER, MICARD ou ROBERT résonnent sur les programmes, sans oublier LEMERCIER et GUELLER.


1984 - Patrice NOWAK créer son velo

Ce Meusien qui invente un vélo d'un nouveau genre avec des idées venues du motocross.
Quant au rendez-vous du lundi de Paques, des nations bien représentées et du spectacle dans le sable de l'ancienne carrière de Gobessart.


1985 - GERVAISE, MICARD ou encore NEIMER, de grands pilotes.

Cette année encore de grands pilotes présents sur le circuit de Gobessart, Yves GERVAISE vice champion international 125, Christian NEIMER, Philipe BRANLE vice champion international 500 ou encore Jean-Michel MICARD ancien champion de France.

Sans oublier le pilote du club et Sammiellois Denis CLAUDE champion de Lorraine "tout-terrain".

1986 - Yves GERVAISE tête d'affiche.

Particularité sur cette manifestation de 1986 avec le rajout d'une course supplémentaire dans le programme, le trophée Suzuki, sans oublier les course internationales 500. Toujours un beau plateau présent sur le circuit avec notamment GERVAISE, GUELLER, KIEMZA ou DARLET.

1987 - Un chiffre : 5000 spectateurs.

Comme les années précédentes, le MC Saint-Mihiel attire nombreux fans de moto-cross avec en prime un plateau de pilotes internationaux et également Lorrains prestigieux.

1988 - Aménagement de la piste.

Cette année là, tous les bénévoles ont œuvré durant l'hiver afin d'améliorer le circuit, sa largeur a été agrandie et plusieurs tables ont été rehaussées afin de rendre plus technique la piste de Gobessart et donner plus de confort aux pilotes. Les infrastructures aussi ont eu droit à une amélioration pour permettre au spectateurs d'avoir une meilleur visibilité de la piste et de s'approcher au plus près de la piste tout en gardant une marge de sécurité.
Déjà à cette époque, le MC St-Mihiel organisé des ouvertures du terrain les dimanche aux entrainements pour les pilotes et les fans qui venaient nombreux les voir évoluer sur ce beau circuit.

1989 - Année bien réussie.

Innovation pour l'équipe du pointage (Personnes qui effectues le classement des courses) , l'arrivée de l'informatique toujours accompagné évidement d'un suivi écrit se met en place à Saint-Mihiel, c'est une première en Lorraine.

Coté coureur, pas moins de 130 pilotes étaient au rendez-vous pour 3 catégories différentes avec les internationaux et surtout cette année sur le circuit de Gobessart, la première course Open 125, 250 et 500 cm cube. Quelques noms pour les puristes comme Jean-Marc GUELLER, Hervé KIEMZA, Jean-Michel MICARD, Roger MATHIEU, Stéphane WAGNER, Eric PARISET (champion de Lorraine 125 en 1987).

1990 - 30 ème Édition

Trente ans déjà, le temps passe et les manifestations ne se ressemblent pas, les coureurs évoluent d'année en année, le circuit s'agrandit, les infrastructures se modifient et les aménagements se perfectionnent.

Cette année un Sammiellois, un vrai de souche, Janick LORSON était présent pour se battre dans la catégorie Critérium sur sa 125 Honda portant le numéro 26.

130 pilotes engagés au total, toujours plus au MC Saint-Mihiel, la piste mesure 6 mètres de largeur et une grande nouveauté a fait son apparition, une grille de départ inversée de 40 mètres a été installée comme le prévoit la réglementation en vigueur.


1991 - Un champion de France pilote du MC St-Mihiel

Philippe GAY, pilote du MC Saint-Mihiel, champion de France en 1990 sera sur la grille de départ cette année.
Coté inter, de nombreux coureurs de l'Est sont présent pour l'édition de 1991, avec des pilotes comme le Suédois Marcus HANSON, des Russes, des Bulgares et des Polonais.


1992 - Rétrospective de trois pilotes du MC St-mihiel

Jannick LORSON, Eric PARISET et Jean-Marc GUELLER passés au peigne fin, trois pilotes dont les palmarès sont aux rendez-vous.
Coté infrastructure, 1000 mètres de grillage a été installé, le tunnel coté route a été consolidé et amélioré, puis pour les pilotes, la ligne droite de la ligne de départ a quant à elle été élargie.

Encore un plateau à la hauteur du club, des noms comme BEIGER, Olivier ROBERT, Thierry GODFROY, Philippe GAY, ou encore Cyril PORTE qui n'a que 17 ans cette année là. 


1993 - 200 pilotes avec 12 nations représentées

Une belle tripotée de pilote internationaux et Français étaient présent en cette année 1993, avec la participation d'un Néo-Zélandais, le pilote Darryl KING champion de MX de son pays et finaliste au Parc des princes en 1992.

On retrouve des noms qui sont plus communs à une jeunesse née dans les années 1970 comme Luigi SEGY, ou bien Arnaud DEMEESTER.

Egalement cette année là, la première course dans la région de la catégorie Cadets-minimes en 80 cm3.

On peut souligner que les bénévoles étaient plus nombreux pour venir préparer le circuit avec même les pilotes qui ont mis la main à la pate, ce qui se fait de plus en plus rare aujourd'hui. C'est pour cela qu'il ne faut oublier que si les manifestations se déroule bien, que si les pilotes et les spectateurs sont bien reçu sur les circuits, c'est que derrière tout cela, il y a une machine infernale qui s'appelle LES BENEVOLES.
Merci à eux.


1994 - Année chargée

Le trentenaire Jean-Marc GUELLER, champion de Lorraine 250-500 cm3 en 1988 a affronté pour la première fois les internationaux en 500 cm3, belle épopée pour le coureur du MC St-Mihiel.

Sous l'impulsion du MC St-Mihiel avec son président, le responsable de la ligue de Lorraine, Mr Roger DUMEZ
conseiller général, Pierre BARSACQ adjoint au Maire de St-Mihiel ont mis à l'honneur Mr Maxime BOURCHETTE fondateur du club Sammiellois et homme incontournable dans le monde de la moto de la région. Depuis ce jour, le circuit porte son nom.

Le moto-club, grand acteur dans le département s'investissait aussi dans des courses de mobylettes et de solex dans l'enceinte de l'ancienne caserne de Sénarmont.

Une année chargée, puisqu'en septembre avait été organisé une seconde manifestation avec une course de vieilles motos pour les nostalgiques.


1995 - dernière Année de l'inter et place au championnat de france

Le 36ème moto-cross international marquera la fin de la fameuse catégorie "INTER" qui depuis de nombreuses années aura fait venir sur la piste de Saint-Mihiel de nombreux champions des quatre coins du monde, cette épreuve tant appréciée du public sera définitivement close.

Cette dernière épreuve internationale aura rassemblé 10 nations venues notamment des pays de l'Est mais également de beaucoup plus lointain, deux pilotes Sud Africains auront fait le déplacement en Meuse.

Côté jeune espoirs sammiellois, on retrouve Christophe BERGERET dans la catégorie CRITERIUM, mais également chez les plus anciens KIEMZA Hérvé, PARISET Eric, CHOPINEAUX Bruno et WENGER Fabrice en EXCELLENCE 250-500.  Chez les INTER, GUELLER J.M, enfin en EXCELLENCE 125 on retrouve OTTO Jerome.




1996 - PREMIèRE COURSE EUROPéENNE ET PREMIER NOCTURNE

L'année 1996, une année très chargée et réussie pour toute l'équipe du MC Saint-Mihiel avec la première course dite "Zone Européenne" qui est venue remplacer la fameuse "Inter".

Cette première épreuve zone européenne aura rassemblé plus de 2000 spectateurs amoureux de la moto avec un plateau de 34 pilotes en lice pour cette course, et c'est l'Alsacien ARNOULD qui a décroché la 1ère place au général.

Nouveauté également, le moto-club signera son 1er nocturne en juillet avec 10 heures de spectacle et une centaine de pilotes engagés, beaucoup d' heures de travail aura été nécessaire pour organiser et préparer cette manifestation nouvelle grâce à de nombreux bénévoles motivés et présents à chaque rendez-vous.